Les Nekos Café débarquent en France

La « Ronron thérapie »

Le concept arrive du Japon où les Nekos Cafe – cafés chats – se sont multipliés depuis l’ouverture du premier établissement, en 2004 à Osaka. Mais c’est à Taïwan que l’idée de siroter un café ou un thé tout en caressant un gros matou est née dès 1998.

L’idée a essaimé et, en septembre 2013, le premier bar à chats a ouvert à Paris, dans le Marais. Le 7 juin prochain, Narbonne possédera également son bar à chats : “L’univers de Kama”.

C’est au Mexique où elle pratiquait l’équithérapie que Barbara Garcia a eu l’envie d’ouvrir son propre bar à chats. « J’ai entendu parler de Margaux Gandelon qui a ouvert le sien à Paris. Je me suis dit “C’est ça que je veux faire” ». De retour dans l’Hexagone, la jeune femme originaire de Névian, ancienne cadre supérieure à La Poste, se lance à la recherche du lieu idéal pour installer son futur établissement : « Sur Narbonne, j’ai visité vingt-six maisons pour trouver l’idéale ».

Son choix se portera finalement sur une vaste bâtisse toute blanche, sise au 3, rue de Plaisance. « Située en ZAC, elle permet de ne 

pas avoir de problèmes de voisinage », souligne Barbara Garcia, qui a réalisé une étude de marché, épaulée par la CCI. Car à terme, “L’univers de Kama” abritera près d’une dizaine de chats, adoptés auprès de l’Arpan, le refuge animalier du Grand Narbonne, et auprès d’associations, telles que le “Chat libre”. Sur près de 600 m2, le public sera invité à franchir la porte de ce lieu qui se veut un remède au stress. « Les gens pourront passer un moment en buvant un café ou un thé, en mangeant un en-cas préparé par un traiteur, en visitant la boutique de création à la découverte d’objets de décoration, réalisés par des créateurs de la région, en participant à des cafés philos », décrit Barbara. Le tout, entourés de chats, libres d’aller et venir à leur guise et qui ne manqueront pas de “réclamer” quelques caresses… “L’univers de Kama” vous offrira donc une expérience de “ronron thérapie”.

« Lorsqu’il ronronne, le chat émet des basses fréquences qui permettent de faire baisser le rythme cardiaque, de lutter contre le stress », détaille Barbara Garcia. Les professionnels animaliers admettent ces bienfaits du ronronnement des matous qui agissent sur le stress, également sur l’insomnie ou l’anxiété. Selon le vétérinaire toulousain Jean-Yves Gauchet, qui revendique en France la paternité de cette “ronron thérapie”, le ronronnement du félin « apaise et agit comme un médicament sans effet secondaire ». A quand le remboursement d’un chat par la Sécu ? Plus sérieusement, Barbara Garcia ne désire pas concurrencer les médecins. La jeune femme désire, avant tout, partager avec le plus grand nombre sa passion des chats, mais « pas uniquement parce que c’est mignon ».

Elle veut mettre en avant la dimension culturelle du félin et ses liens avec le passé romain de Narbonne. Ainsi, saviez-vous que les Romains vénéraient une divinité appelée Libertas, invoquée pour libérer les esclaves et systématiquement représentée avec un chat ? Barbara est intarissable sur le sujet, alors n’hésitez pas à franchir la porte de “L’univers de Kama”, dès le mois de juin, pour échanger avec elle et profiter des bienfaits de la “ronron thérapie”.

Vous êtes-vous déjà rendu dans un bar à chats ?

Source : MidiLibre

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s