Les animaux, rois des pronostics sportifs

Paul le Poulpe, Magdalena la tortue, Fred le putois, Yvonne la vache…

C’est désormais bien connu, depuis la disparition du regretté Paul le poulpe, vedette du mondial de football 2010, à chaque évènement sportif majeur, certains animaux sont désignés comme successeurs du mollusque. Et le moins que l’on puisse dire c’est que jusqu’à maintenant il a été difficile de trouver celui qui fera un sans faute et vous fera gagner un maximum d’argent aux paris sportifs. En cette année de coupe du monde au Brésil, c’est une équipe de pandas, en direct de Chine, qui prendra la relève.

Pour exprimer leurs pronostics, ils auront à choisir entre des paniers de nourriture représentant respectivement la victoire, la défaite ou le nul lors de la phase de poules. Au moment des matchs à élimination directe, ils devront grimper dans l’arbre portant le drapeau national de l’équipe de leur choix.

La Chine espère que ces plantigrades du principal élevage de pandas de la province du Sichuan feront aussi bien que Paul le Poulpe en 2010. A l’époque, le céphalopode avait réussi 8 bons pronostics lors du Mondial 2010 en Afrique du Sud en utilisant ses tentacules.

Un rappel des animaux « devins » :

Magdalena, la drôle de tortue slovaque

En 2011, la Slovaquie organise le Championnat du monde de hockey sur glace. Mais cette fois-ci le phénomène va encore plus loin. C’est une tortue à deux têtes, Magdalena, qui est présentée comme un oracle ! Pour accomplir ses prédictions, l’animal ne mange pas mais il est placé sur une sorte de patinoire avec les deux équipes représentées par des figurines. Magdalena se déplace ensuite sur le terrain et fait alors son choix. Malgré un bon début, on ne sait pas ce qui est advenu des pronostics de cette tortue mutante.

La ribambelle d’animaux de 2012

On atteint le point d’orgue lors de l’Euro organisé en Pologne et en Ukraine. Pour cette compétition les deux pays organisateurs et l’Allemagne alignent une vraie ménagerie. Les Ukrainiens envoient sur le terrain un porc ainsi qu’un putois nommé Fred pour pronostiquer les résultats des rencontres. Le voisin polonais va encore plus loin : il prend Citta, une éléphante venue d’Inde. Enfin outre-Rhin, la relève de Paul est assurée par une vache, prénommée Yvonne, pour prédire les matchs de la Mannschaft (facile, puisqu’il paraît que le foot est un sport qui se joue à onze et qu’à la fin, c’est l’Allemagne qui gagne). Autant dire que les pandas chinois devront avoir le nez creux pour se faire une place parmi ces êtres spéciaux.

Allez-vous faire confiance à votre animal pour cette coupe du monde ?

Sources : Metronews et Francetv info

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s